Éditorial | 11/05/2021

Les marchés actions ont continué de s'apprécier en avril

Cogefi Gestion

La lettre du mois - avril 2021

Les marchés actions ont continué de s’apprécier en avril et affichent ainsi un troisième mois consécutif de hausse. L’avancement des campagnes de vaccinations à travers le monde et les plans de relance, tant européens qu’américains, permettent d’être plus optimiste sur la reprise de l’économie. Ainsi après l’OCDE, le FMI a revu en hausse ses prévisions 2021 et attend dorénavant une croissance mondiale à 6% contre 5,5% auparavant. La saison de publication des résultats trimestriels, majoritairement au-dessus des attentes du consensus, est également venue renforcer la confiance. Du coté obligataire, la hausse des rendements des dettes souveraines a essentiellement impacté les dettes des états européens (+20 bp pour le 10 ans français à +0.15%), alors que le rendement du taux 10 ans américain s’est stabilisé autour de 1,6%. L’ensemble des dettes a bénéficié du mouvement de resserrement des spreads de crédit, même si les dettes les mieux notées ont subi négativement le mouvement sur les taux souverains.

Dans ce contexte, l’ensemble de notre gamme de fonds a bien performé en avril. La hausse a été encore plus marquée sur les fonds actions Small caps, Cogefi Prospective et Cogefi Chrysalide, encore plus réactifs à l’appréciation de la confiance économique. Nos fonds Large caps ont bénéficié de la forte avancée sur le secteur du luxe après des publications remarquables pour un grand nombre d’acteurs qui profitent d’une forte reprise en Chine et, par un rebond, des valeurs technologiques. En dépit du mouvement sur les taux européens, nos portefeuilles obligataires restent malgré tout très bien orientés sur le mois, notamment ceux qui sont assez fortement investis en dettes high yield plutôt courtes.

Sur le mois, nous avons pris des bénéfices sur quelques valeurs industrielles qui pourraient être impactées par l’inflation constatée sur les matières premières, et par la pénurie de semi-conducteurs. Nous avons continué à introduire ou renforcer des valeurs qui profitent de la réouverture des économies. Nous restons toujours très sélectifs sur nos investissements pour ne garder que des valeurs de qualité, capables de maintenir leur niveau de rentabilité en dépit de ces nouvelles contraintes.

Rédigé le 10 mai 2021